Handicap et droit d’être heureuse

  En ce moment, je ne sais pas trop pourquoi, mon humeur fait yo-yo. Tantôt le bonheur m’envahit me laissant être heureuse de ce que j’ai, tantôt ce qui me manque creuse un trou gigantesque et douloureux à la place du coeur. Il y a des gens valides qui pensent que si un handi est souriant c’est que finalement sa vie c’est […]

Petites victoires pour grands espoirs #1

  Lorsque les terminaisons nerveuses sont touchées, certains muscles cessent de fonctionner. Vous pouvez le vouloir autant que vous le pouvez, ils ne répondent plus à aucune commande. Selon l’endommagement subi, les nerfs peuvent se remettre un peu, beaucoup ou pas du tout sans qu’il n’existe de moyen pour savoir ce qu’il en est. Alors vous n’avez plus qu’à attendre […]

Fauteuil et estime de soi : et sinon, tu te trouves comment toi ?

  Il y  a presque un an maintenant, j’avais voulu écrire à propos d’une question que quelqu’un m’avait posé mais jusqu’à aujourd’hui je trouvais toujours « plus important » à vous transmettre. Peut-être qu’en fait, c’est parce que je n’avais pas encore tous les éléments dont j’avais besoin.    Lorsque du jour au lendemain vous vous retrouvez dans une situation à laquelle […]

Mes p’tits bonheurs en mode 1P2Vs !

  Pour ceux d’entre vous qui ont suivi mon parcours, vous savez que je me retrouve à un sacré tournant de ma vie : de ma vie en fauteuil plus particulièrement. En sortant du schéma des centres de rééducation et en me retrouvant à vivre seule de façon (pratiquement) autonome, je me retrouve confrontée à plein de choses. Des nouvelles, […]

Gaz hilarant et zapette temporelle

  Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’une chose que je viens tout juste de découvrir : le gaz hilarant. « Protoxyde d’azote » de son vrai nom, j’ai eu à en tester les effets pour ne pas ressentir la douleur d’une intervention faite par le médecin. S’il n’a pour moi pas eu le rôle qu’il aurait dû avoir, il m’a néanmoins […]

Nana un jour, nana toujours !

  Être une nana ça ne se cache pas. Que nous soyons plus ou moins féminines, il y a des réflexes qui persistent quelle que soit la situation, ce qui donne parfois des scènes assez improbables.     Lorsque nous rencontrons d’autres patients, l’inévitable « racontes moi ton histoire et je te raconterai la mienne » fini toujours pas arriver. Et même […]