Lettre à mes camarades – Amaury, autiste Asperger

 

Il y a quelques temps, je suis allée parler à des élèves d’un collège dans le cadre d’une journée de la différence (le débrief juste ICI). À cette occasion, l’un des sixièmes a écrit à ses camarades pour leur expliquer pourquoi, parfois, il semblait un peu… ailleurs. C’est ainsi qu’après l’avoir fréquenté pendant des mois, des mois d’ignorance, ils ont appris qu’il était en fait autiste Asperger. Et si d’un premier abord ce terme peut faire peur, au fil de ses dires on oublie peu à peu ce sentiment pour finalement comprendre. Amaury n’est pas étrange. Il est exceptionnel. Et ils méritent, lui et ses mots touchants, d’être mis en avant. Pour une fois je vais donc poser ma plume mon clavier, m’asseoir avec vous et nous faire profiter d’un autre discours.

 

 

L’autisme Asperger n’est pas une maladie mentale. C’est un trouble du développement neurologique du cerveau. Ça veut dire que certaines connections n’existent pas, et que d’autres fonctionnent trop.

 

Les autistes Asperger ne sont pas bêtes. En fait ils sont très intelligents. Le problème pour les gens autour d’eux, c’est que les autistes Asperger ne fonctionnent pas comme tout le monde. Ils ne voient pas le monde pareil. Ils ont de gros problèmes dans ce qu’on appelle l’habilité sociale. Pour la plupart des enfants, être dans un groupe, c’est facile. On parle, on rigole, on a des sujets communs. Pour un autiste Asperger, c’est très dur car il ne lit pas bien les émotions sur le visage des autres. Comment réagir quand on n’est pas sûr que l’autre soit joyeux ou fâché ? Il doit alors faire beaucoup d’efforts pour décoder les situations sociales. C’est très fatigant. Et il peut finir par rester tout seul parce que c’est plus simple. Être à plusieurs, c’est très exigeant parce que le bruit de la conversation, du jeu… Sont des choses angoissantes pour lui.
En plus, il comprend difficilement le second degré, les blagues. Alors les gens disent « Il y en a marre, il prend tout mal ! » Si vous comprenez qu’il n’a pas compris la blague… Expliquez-lui !

 

Les autistes Asperger ne supportent pas l’injustice, l’imprécision, l’approximation ; ils peuvent avoir des rituels. Cela veut dire par exemple qu’ils ne peuvent faire les choses que d’une façon précise. Le faire autrement leur serait difficile car insupportable, presque douloureux. On appelle ça la rigidité.
Il y a d’autres problèmes comme la peine pour écrire, on appelle ça la dysgraphie. C’est quand il est très difficile de manier le stylo parce que les petits gestes demandent un effort. En plus ces enfants ont du mal à percevoir comment bouge leur corps. Donc ils sont souvent mauvais en sport et encore une fois, on se moque d’eux.

 

La plupart des autistes Asperger sont pris pour des imbéciles et sont moqués à cause de ces rituels ou parce qu’ils ont une façon de parler différente ou aussi parce qu’ils ne s’intéressent qu’à des sujets particuliers et qu’ils n’arrivent pas à parler d’autre chose.
Ils sont dans leur bulle ce qu’on leur reproche beaucoup. Par exemple quand il y a trop de bruit, un autiste Asperger peut sembler ne pas être présent avec les autres car ce bruit l’agresse. Donc sa défense est de se retirer dans son monde intérieur, dans sa bulle. Il part aussi dans sa bulle quand une idée lui arrive qu’il la suit, mais ce n’est pas volontaire. Alors il se fait gronder parce qu’au lieu d’écouter le cours, il rêve.

 

Ces enfants sont très sensibles. Quand on se moque d’eux, ça les blesse profondément, plus profondément qu’un enfant classique. Et après ils n’arrivent plus à oublier le mal qu’on leur a fait, la mauvaise parole qu’on leur a dite, la mauvaise note qu’ils ont eue. Ils restent bloqués sur les expériences négatives.

 

Donc quand vous entendez quelqu’un se moquer d’un enfant autiste ou traiter quelqu’un d’autiste, défendez-le s’il vous plaît. Parce que vous, maintenant, vous avez vous savez qu’être un autiste Asperger, c’est difficile.

 

Certains d’entre vous sont même fans de certains autistes Asperger. Prenons les plus célèbres comme Cristiano Ronaldo, Satoshi Tajiri (créateur de Pokémon) et bien d’autres encore ! Il y a même une série, Scorpion. Aux États-Unis, en Israël, on a compris que les autistes Asperger sont des personnes qui ont une intelligence différente et précieuse. Du coup on les embauche à des postes très importants à la CIA ou au Mossad, parce qu’ils comprennent des choses très compliquées, ils analysent des choses particulières que les autres ont du mal à faire parce que justement ça demande une extrême concentration : en gros d’être dans sa bulle.

 

 

Voilà.
(Sheldon, série The Big Bang Theory, Asperger)

 

 

 

Quoi écrire de plus ? Rien. Si ce n’est une ou deux précisions techniques (merci Google).

  • Asperger est le nom d’un pédiatre qui a mené les travaux les plus connus concernant cette forme d’autisme
  • C’est considéré comme un TED ( trouble envahissant du développement)
  • Il y a un vrai débat entre ceux qui englobent ce trouble dans le handicap, et ceux qui parlent davantage de différence, de « neurodiversité »
  • Il y a plus de garçons Asperger que de filles
  • En 2014, Le Monde a publié une étude nombrant les enfants Asperger à 1 sur 68 aux États-Unis

 

 

 

Si vous aimez, n'hésitez pas : partagez !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Vos réactions...