Ces objets handi-friendly qui n’étaient pas prévus pour.

 

Avoir un handicap, c’est faire preuve d’imagination, d’ingéniosité même, pour rendre son quotidien plus facile. Parfois des objets lambda se trouvent être, de la façon dont ils ont été conçus, de véritables aides alors même qu’ils n’ont pas été pensés pour nous à la base. Et parfois, il y a des objets que l’on détourne, que l’on modifie, afin que réellement ils soient parfait pour ce dont on a besoin. Ok je sais, mes introductions sont bien sympas mais souvent vagues. C’est pour vous attirer vers la suite mes amis, et la suite la voilà : je vais vous en donner moi, de l’exemple d’objets magiques ! Cependant attention, ceux-ci répondent aux besoins de mon handicap, ce ne sera pas forcément le cas des autres.

 

En premier lieu, celui qui m’a poussée à écrire cet article. Ceux qui suivent la page Facebook du blog ont vu il y a quelques temps que je me suis fait livrer un produit électroménager à la notice d’utilisation un peu maladroite (problèmes de traduction et obligations face aux assurances).

 

 

dyson mode d'emploi
Extrait du mode d’emploi du V7 Dyson

 

 

Certains l’ont deviné, il s’agissait de l’un de leurs aspirateurs sans fil. À vrai dire, il me faisait envie depuis plusieurs mois mais j’attendais d’avoir gagné un peu plus de sous pour me le payer et j’attendais également… les soldes !
Vous allez me dire « c’est bien joli tout ça mais quel rapport avec le handicap ? » et je vous répondrai « est-ce que vous imaginez la galère que c’est de passer l’aspirateur en fauteuil quand il y a un fil pour se prendre dans vos roues ? ». Voilà. Ils n’avaient pas pensé à ça, à nous, quand ils ont fabriqué leur balai high tech, mais quelle bonne idée ils ont eu ! C’est simple, avec fil j’en ai pour trois quarts d’heure à nettoyer mon appart, sans fil j’en ai eu pour une petite vingtaine de minutes.

 

 

 

 

Pour continuer dans les objets tops pour mon handicap mais qui n’ont pas été faits pour ça : ma souris d’ordinateur. La dernière a rendu l’âme il y a une bonne dizaine de jour, et si j’ai mis du temps à la remplacer c’est parce qu’en fait, je ne peux pas choisir n’importe laquelle. Et oui, si « le clic » est un peu raide, ça me gène (rapport à mes doigts à droite qui ont quelques raideurs pour certains mouvements). Du coup, on oublie les grosses bestioles à dix euros (ou moins), on oublie aussi les vieilles (pardon… les « vintages ») que papa conserve « au cas où ». On tape dans du neuf et le neuf, c’est souvent sous emballage : allez tester la souplesse d’un outils informatique quand il est sous plastique rigide… J’ai opté pour la même marque que ma précédente, une qui promettait un clic silencieux. Et bingo ! Je suis bien tombée ! Car pour qu’elle soit silencieuse, il faut qu’elle soit « sensible » : parfait pour mes mains un tantinet exigeantes ! Que cette marque ait créé un produit parfait pour les tétras incomplets ? Ça elle ne le saura jamais…

 

 

Flynn Rider
Flynn Rider, Raiponce (Disney)

 

 

Maintenant parlons détournements voulez-vous ? Jusqu’à hier donc, impossible de les louper, c’était bien la période des soldes. Comme toute nana qui se respecte, j’ai écumé les boutiques à la recherche de perles rares vestimentaires (que je n’ai pas trouvées bien sûr). Alors que je m’étais arrêtée à un portant dans l’une d’elles, une vendeuse m’aborde pour me demander si je cherche quelque chose de précis et nous voilà finalement à discuter. Elle soulève avec amusement que je suis habillée de la tête aux pieds des vêtements et bijoux venant de chez eux et comme je ne l’avais pas remarqué, j’en ris aussi. Sauf qu’en réalité, je me suis gardée de lui dire que c’était leurs produits oui, mais pas tout à fait… en fait !

 

Car le pantalon j’en avais modifié la fermeture (un bouton à la place d’un crochet, pour mes doigts gauche qui ne fonctionnent pas c’était un peu trop complexe autrement) et le collier, changé le fermoir. Si le premier est le seul de mes bas que j’ai eu à adapter, les bijoux en revanche passent fréquemment à la case « modification » avant que je puisse les porter. En effet, les fermoirs traditionnels me demandent un geste trop précis que je suis difficilement capable d’exécuter, en conséquence de quoi à mes débuts d’handi je n’achetais plus que des colliers longs, que je pouvais enfiler. Aujourd’hui, je ne me prive plus : j’ai retrouvé assez de dextérité pour ôter ces systèmes et pour, à la place, en mettre des plus faciles pour moi.

 

 

fermoirs colliers
Fermoirs de colliers – Photo 1parenthèse2vies, ne pas reproduire

 

 

Enfin, je terminerai brillamment en parlant ménage (encore ?) mais en fait non (qu’est-ce qu’elle nous dit…) Lorsque j’ai investis le lieu dans lequel je vis actuellement, m’a été attribuée allant avec mon appartement, une place de parking. Parking sécurisé, parking à badge donc parking à borne… à la gauche du conducteur, normal. Sauf que ma main gauche ne fonctionnant pas très bien je le répète (pour ceux qui ne suivent pas dans le fond), le risque de faire tomber le-dit badge en voulant l’utiliser est grand. Quant à y aller avec l’autre main et bien… vous testerez : il faut avoir le bras long, même si l’on se met au plus près. Pas pratique. Alors comment fais-je demanderait Fred !

 

 

Mais dis donc Jamy
Jamy, C’et pas sorcier

 

 

Et bien Fred, c’est très simple en fait. Ma mère, ce génie, a eu l’idée de visser ma carte magnétique au bout d’un… plumeau télescopique (on a enlevé le ramasse poussière pour n’avoir que le manche). Affaire réglé, Bob le bricoleur n’a qu’à bien se tenir.

 

 

objets télescopiques
Plumeau télescopique – Photo Le coin du Geek

 

 

Et vous, c’est quoi vos astuces du quotidien, vos objets détournés ? (handicap ou non !)

 

 

Si vous aimez, n'hésitez pas : partagez !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

6 commentaires sur “Ces objets handi-friendly qui n’étaient pas prévus pour.

  1. Oh, c’est vraiment intéressant pour moi et rigolo que tu en parles car je rédige un article sur le phénomène inverse : les objets conçus pour les personnes à mobilité réduite et qui, finalement, servent à tout le monde…

    Bonne soirée,

    Sabine

    1. Oui, j’ai souvent à expliquer certains outils qui à la base sont faits pour les handis et qui en fait, sont bien pratiques pour n’importe qui ! Tu me diras quand tu publies ton article ! Avec Facebook on n’a jamais toutes les infos 😉

  2. Bonjour,
    J’ai tuné mon fauteuil roulant manuel avec des affaires des magasins de sport: roues de trottinette, sac étanche, porte-bidon, pneus 24″ ‘Fat’… et me voilà paree pour l’aventure!

    1. Ah c’est génial ! Moi j’ai mis une belle broche fait main par une copine au niveau du dossier, et j’ai un sac à dos en tissus avec un message cool dessus : c’est plus sympa que la bête toile du fauteuil 😉

  3. Je n’aurai absolument jamais pensé au plumeau télescopique !
    Tu me fais réfléchir à plein de choses et me permets d’apporter un autre regard aux designers de mes équipes tous les jours <3

    Des bisous doux. J'adore toujours autant te lire !

    1. Ahah mais honnêtement, avant de se retrouver face au problème, qui y penserait ?
      Merci de n’être jamais bien loin même à des kilomètres <3

Vos réactions...