Et si la vie était un scénario de film ? Accident et liens de causes à effets

 

Il y a quelques temps de ça, j’ai vu un film Le dernier jour de ma vie dans lequel une lycéenne morte en voiture revis en boucle le jour fatidique jusqu’à ce qu’elle comprenne chaque tenant et aboutissant de ce qui lui est arrivé. Évidemment, elle découvre tout un tas de causes insoupçonnables qui l’ont pourtant bien menée à cette finalité (ok, c’est pas très joyeux mais la suite de l’article l’est, c’est promis !) Je n’ai pas pu m’empêcher de faire un lien avec L’effet papillon, le long métrage avec Ashton Kutsher qui explore le panel de conséquences que peut entraîner chacun de nos actes.
Et puis il y a les expressions aussi, les superstitions, les légendes… « On a rien sans rien », « Qui sème le vent récolte la tempête », « Si ça n’était pas dans cette vie, c’était dans une autre », « Il n’y a pas de hasard »… Partant de là, j’ai décidé d’imaginer : et si ma vie était un film ?

 

Scénario 1 – La punition

La veille de mon accident, je suis allée au spectacle d’humour de Jérémy Ferrari, Arnaud Tsamère et Jean-Baptiste Lecaplain. C’était la première fois que je faisais ce genre de sortie seule : je travaillais depuis peu dans une ville où je ne connaissais personne et comme c’était en pleine semaine, les copains ne pouvaient pas faire les deux heures de route nous séparant sachant qu’ils devaient se lever tôt le lendemain matin. J’avais adoré. En rentrant en voiture, j’ai embarqué trois jeunes qui avaient loupé le dernier bus : ils voulaient se rendre en ville pour aller à la soirée d’un de leurs amis. Ça me faisait faire un détour mais j’avais le temps. Ça c’est la base réelle du scénario. Maintenant dévions. Et si ?

 

  • Et s’ils avaient trop bu ? Coma éthylique dont ils ne se réveilleront peut-être jamais.
  • Et si quelqu’un les avait drogués ? La jeune fille violée, les garçons tabassés qui sait ?
  • Et si en sortant, trop saouls ils n’avaient pas vu arriver la voiture ? Et bam, fauteuil.
  • Et si en fait c’était eux les méchants ? Meurtre, incendie, vengeance d’ado qui dérape pourquoi pas ?

 

Ce serait un scénario torturé, de drame ou de thriller du coup. Parce que si je ne les avais pas amenés là, il n’y aurait pas eu de catastrophe alors appelons ça « punition divine/céleste », ou « destin », le lendemain à la même heure, je me retrouvai à l’hôpital dans un état lamentable.
Avec ça on vise l’oscar et les mouchoirs ! (Je marquerai l’Histoire du cinéma et au siècle prochain, je serai un sujet du Bac de philo)

 

 

 

 

Scénario 2 – Les autres vies

En ce qui me concerne, on attribue souvent à ce qui m’est arrivé le mot « injuste ». Et quelque part, c’est ce qu’on pourrait croire : j’ai toujours été une enfant raisonnable, plutôt sage et respectueuse des règles. Je n’ai jamais rien fait « d’assez mal » pour « mériter » une vie d’handi. Mais… et si ça ne venait pas de cette vie ? Si c’était la cause d’une précédente ? Si ailleurs, en un autre temps, j’avais été quelqu’un de mauvais et que je le payais dans cette vie-ci ? Les possibilités sont alors infinies ! Et c’en devient amusant d’échafauder toutes les histoires qui auraient pu faire de moi celle qui devait être remise à sa place.

 

  • Peut-être ai-je été gangster à la Calamity Jane (je m’imagine bien avec le chapeau de cowboy et les flingues à la ceinture)
  • Peut-être ai-je été une tueuse sanguinaire ou une empoisonneuse diabolique (un peu trop méchante pour le coup non ?)
  • Peut-être ai-je été une femme politique égocentrique ayant mené le peuple à sa perte (c’est pour ça qu’il y a autant d’handis en fait !)
  • Peut-être ai-je été complice d’une catastrophe humaine ou matérielle.
  • Peut-être ai-je « juste » tué mon mari et que personne ne l’a jamais découvert (enterré au fond du jardin sous les hortensias)
  • Peut-être ai-je poussé quelqu’un à faire un gros casse pour mon compte (et hop, j’achète une île paradisiaque pour y faire ma vie)
  •  

Bref. Scénarios incluant un voyage dans le temps (où est la delorean ?) avec une rencontre avec mon/mes autre(s) moi, ça promet d’être explosif : film d’action/science-fiction ?

 

 

 

 

Scénario 3 – Pour l’avenir

L’idée que je déteste mais qui malgré tout fonctionnerait en salle de ciné : « C’est arrivé parce qu’il le fallait » Parce qu’il le fallait d’accord mais pour quoi ?

 

  • Pour que dans dix ans, ce soit moi qui trouve la solution qui permette de réparer la moelle épinière (pour une nana qui a toujours été nulle côté scientifique, on est mal barrés !)
  • Pour que j’accomplisse un exploit fou, un record dingue qui marquerait l’histoire.
  • Pour que je devienne cobaye d’une expérience (visant à régénérer les terminaisons nerveuses) qui tourne mal et que je me retrouve avec un pouvoir surnaturel particulièrement utile (sauf que le rôle du super héro en fauteuil roulant est déjà pris, on va éviter le plagia)
  • Pour que je reçoive un message dans un rêve qui m’indique le chemin d’un endroit caché dans lequel tous les handis pourraient vivre normalement, dans des villes 100% accessibles (j’ouvrirai la mer en deux, paf, bond dans le futur, Atlantide : un jeu d’enfant, Moïse peut aller se rhabiller)
  •  

Là le scénario pourrait être aussi sérieux/réaliste, que futuriste, à voir si on préfère un documentaire beau et émouvant ou une super production à effets spéciaux.

 

 

 

 

Voilà, d’un accident sans explication, on arrive à un million d’histoires : c’est beau l’imagination non ?

 

Et puis sinon, il reste toujours la voie neuf trois quarts !

 

Et vous, ce serait quoi votre scénario ?

 

 

Si vous aimez, n'hésitez pas : partagez !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePrint this page

Vos réactions...