La Brise de Mer

La Brise de Mer, magnifique gîte nature adapté et accessible (44)

 

Article écrit dans le cadre d’un partenariat avec Gîte de France et La Brise de Mer. Cependant ce que j’y écris reste mon opinion propre : qu’elle soit bonne ou mauvaise, elle ne m’est dictée par personne.

 

L’été dernier, j’ai reçu dans la boîte mail d’1parenthèse2vies un communiqué de presse comme j’en reçois souvent. Celui-ci m’a cependant attiré l’attention. Il mettait en avant un logement Gîte de France, au bord de l’océan près de Pornic, à Sait Michel Chef-Chef. Outre son emplacement des plus envieux, il est également reconnu comme étant accessible à la plupart des handicaps.

 

 

Trois ou quatre lignes et c’est parti.

 

Ravie de l’initiative de cet endroit pour s’ouvrir à tous, je réponds pour féliciter ce point. J’indique que si travailler avec des blogueurs leur était familier, je serais ravie de mettre en place un partenariat pour parler davantage de La Brise de Mer, nom de l’établissement en question.

 

Peu après, l’une des responsables Gîte de France que j’avais rencontrée au Salon des blogueurs de voyage me contacte. Après quelques échanges d’organisation tout au long du mois de septembre, me voici sur le départ pour la Loire-Atlantique.

 

 

Facade avant La Brise de Mer
La façade avant du bâtiment principal, première vision de La Brise de Mer – Photo 1P2Vs, ne pas reproduire.

 

 

Quatre heures de route passées, j’arrive dans un petit village qui a vu naître la fameuse galette St Michel.J’arrive à Saint Michel Chef-Chef. Une rue, une autre rue, une petit carrefour, re une rue et l’entrée de la Brise de Mer se montre enfin. S’il ne pleut pas au moment où je franchis le portail avec ma voiture Citrouille, ça a été le cas plus tôt dans la journée, et le parking étant en terre et gravillons, je sens qu’Albert va devoir se salir un peu les roues pour que je rejoigne l’accueil. Et puis finalement je repère un chemin en béton qui court le long des bâtiments : en me garant le long de celui-ci, j’évite le pire (en plus ce jour-là j’étais en robe longue, ça m’aurait fait mal de la tâcher de terre).

 

Une fois descendue de là, je ne peux encore tout à fait profiter de la beauté du gîte : la nuit est tombée et l’éclairage ne lui rend pas justice. Je devine néanmoins une belle façade et j’ai hâte de la découvrir au grand jour. En attendant, je pointe le nez dans le bureau qui sert d’accueil et je me fais chaleureusement souhaiter la bienvenue par Margaux, qui est chargée de la question de l’éco-tourisme du site. Vous savez comme le sujet m’intéresse, nous avons donc, après présentation et visite des lieux, passer une bonne demi-heure à refaire le monde. C’est ainsi que Margaux me parla de leur projet de mettre en place une balade numérique et adaptée à tous les handicaps en bord de plage, pour que tous puissent profiter de la proximité de l’océan. En voilà une idée qu’elle est bonne ! Mais la fatigue commence à se faire sentir et il faut encore que je ressorte manger. Je prends donc congé dans l’espoir d’avoir tout de même l’occasion de revenir sur ces chouettes sujets.

 

 

Passages adaptés
Passages pour accéder à la partie arrière de la Brise de Mer – Photo 1P2Vs, ne pas reproduire.

 

 

Une découverte adaptée.

 

Après dîner, je suis prête à explorer ce qui allait être ma chambre pour les trois nuits à venir. Ce qui me frappe d’abord, c’est l’agréable simplicité et l’espace. Il n’y a pas de meubles inutiles qui entravent mes passages, juste ce qu’il faut laissant assez de place pour ne pas me cogner où que ce soit lorsque je vais d’un coin à un autre. Le lit est parfaitement accessible des deux côtés, à bonne hauteur pour moi (pour ceux qui le trouveraient trop bas, la direction a un fin matelas qui peut être ajouté sous celui d’origine pour gagner un peu de hauteur). Quant à la salle de bain, porte coulissante et douche italienne, toilettes correctement placées (mais transfert uniquement vers la droite, ça peut être un inconvénient pour certains) et lavabo sous lequel se glisser, je n’ai rien à y redire. Ont même été mises à ma disposition non pas une mais deux chaises de douche, de types différents, pour que j’ai le luxe de choisir ce qui me convient le mieux.

 

 

Salle de bain
Salle de bain adaptée – Photo 1P2Vs, ne pas reproduire.

 

 

Douche et fauteuil
Douche plate et fauteuil adapté – Photo 1P2Vs, ne pas reproduire.

 

 

Pour moi, tout est nickel, excepté le seuil de porte un peu difficile à passer si l’on veut fermer la porte en même temps. C’est un détail facilement ajustable (avec une aide pour tirer la porte comme une poignée centrale ou une lanière par exemple, ou avec un petit seuil en plastique que l’on peut rajouter pour adoucir le passage). Par contre autant préciser une chose tout de suite : le but de séjourner dans ce genre de lieux est de profiter de la nature, se détendre, être en vacances en famille ou entre amis. Pas de télévision donc, parfois un petit pince-oreille ou une faucheuse qui s’invitent, et de l’animation offerte par les voisins de chambre. Des marrons dans l’allée ou un lapin dans le jardin, le bruit des poules et l’air de la mer : les amoureux de la ville risquent de se sentir très dépaysés ! Personnellement, c’est tout ce que j’aime : je me sens comme en vacances chez la tante ou chez les grands-parents !

 

La Brise de mer est un gîte vraiment familial, il m’a rappelé bien des étés passés avec mes parents et mes frères quand j’étais gamine, aux quatre coins de la France. Les petits déjeuners sont servis soit dans la salle du restaurant, soit dans la cuisine (ultra équipée avec des meubles qui peuvent descendre à hauteur de fauteuil en appuyant sur un bouton !) que partagent les gîtes. Là encore, pas de chichis ni de manières, pas de trop ni de pas assez : un p’tit déj’ comme à la maison avec des céréales, de la confiture du coin et de la brioche (sans oublier le pain chaud divin du boulanger d’à côté).

 

 

Comme chez soi… ailleurs !

 

 

Vue sur l'océan
Et sinon à deux rues du gîte, il y a ce genre de vue ! – Photo 1P2Vs, ne pas reproduire.

 

 

Honnêtement quand on est en fauteuil, il est difficile de se sentir parfaitement bien ailleurs que chez soi.Trois nuits et l’on a souvent envie de rentrer pour profiter du mieux adapté. Là, je crois que c’est la première fois que j’ai dormi dans un endroit qui me donne envie de rester. Ou de revenir plus longtemps. Parce que je peux y prendre une douche sans que ça me paraisse compliqué, parce que le cadre est comme je les aime, avec des arbres et des animaux, et parce que comme moi, ils sont attachés à ne pas abîmer notre planète davantage qu’elle ne l’est.

 

Le dernier matin que j’ai passé à La Brise de Mer, j’ai pu longuement discuter avec Éloïse, la directrice. J’ai aimé sa façon d’intégrer le handicap et l’écologie dans ses projets de façon tout à fait naturelle. Comme si c’était logique et normal (ce qui certes devrait l’être !) Elle se pose beaucoup de questions pour s’adapter au plus de monde possible. Je me suis réellement sentie utile car écoutée dans mes ressentis et mes suggestions.

 

 

Aimer son métier et faire des miracles

 

Mais il n’y a pas de secret : que ce soit Margaux ou Éloïse, ça se voit, elles aiment ce qu’elles font. Elles sont dans le partage. Elles m’ont donnée un million de choses à découvrir dans le coin, que je n’ai évidemment pas eu le temps de faire. De ce fait j’ai réellement le souhait d’y retourner ! Pour visiter la région, avec des amis ou des cousins et passer nos soirées à jouer à des jeux de société sur la terrasse du bâtiment principal. Pour voir le gîte dans les beaux jours aussi. Parce que déjà que je l’ai trouvé apaisant et accueillant sous un ciel gris et de la petite pluie, alors avec du soleil !

 

Oh ! Dernière chose : de temps en temps, La Brise de Mer organise de super séjours 100% adaptés pour des familles avec des enfants ou des adultes en situation de handicap. Ils y font d’incroyables activités (réalité virtuelle, art, balades, jeux, yoga du rire…) et le prochain se déroulera du 28 au 30 octobre prochain. N’hésitez pas à en parler, c’est vraiment une belle initiative, prise très à cœur ! Venez voir, c’est par ICI 😉

 

 

Vue sur l'océan
Un gîte bien placé offre mille possibilités ! Photo 1P2Vs, ne pas reproduire.

 

 

Si vous aimez, n'hésitez pas : partagez !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print

3 commentaires sur “La Brise de Mer, magnifique gîte nature adapté et accessible (44)

Vos réactions...