association Comme les autres

L’association « Comme les autres » et ses séjours sportifs handis/valides.

 

Cet été je suis partie pour un séjour de folie en Corse avec l’association Comme les autres. Cette association, je l’avais évoquée lorsque j’avais dormi à l’hôtel Barrière de Lille, un de leurs partenaires. Créée en 2011 par Michaël Jérémiasz, sa femme et son frère aîné (Jonathan, actuel président), elle avait pour but au départ d’organiser des séjours sportifs entre handis et valides. Mais je vois que je vais un peu trop vite… Reprenons…

 

 

Qui est Michaël Jérémiasz ?

 

J’ai rencontré Michaël Jérémiasz au salon Autonomic à Paris (le rendez-vous de tous les handis en quête de nouveautés en terme de matériel, que ce soit pour la vie quotidienne ou pour tout ce qui est sport, culture, loisirs…). Je le connaissais déjà un peu de réputation puisque c’est un athlète de (très) haut niveau en tennis fauteuil. J’ai été bien contente de voir qu’au-delà de ses performances physiques, c’est une personne simple et bienveillante, optimiste à souhait ! C’est à un saut à ski de trop qu’il doit sa paraplégie et il n’a qu’une envie : se servir de son parcours non sans mérites pour aider ceux qui se retrouvent dans un fauteuil un peu du jour au lendemain à la suite d’un accident. Classe le gars !

 

 

Photo Michaël Jérémiasz
Michaël Jérémiasz – Photo Les 10 sports.

 

 

Et donc Comme les autres (CLA pour les intimes) ?

 

Comme les autres a ainsi ce but : permettre à des personnes nouvellement handis de se reconstruire. Au début c’était à travers des séjours sportifs mêlant effectivement handis et valides, pour leur prouver qu’ils sont capables de ce qu’ils ne soupçonnent parfois pas. Et que la barrière entre le monde du handicap et celui des debout n’est pas si haute non plus. Forte de son succès et de ses ambitions, l’association a ensuite grandi pour étendre son accompagnement aux niveaux administratif et professionnel. Quoi de plus optimiste, je vous le demande ? Normal donc que ma curiosité ait été piquée… Jusqu’à les contacter pour demander si je pourrais leur être utile en qualité de bloggeuse.

 

 

L’association et moi.

 

Le message que je leur avais envoyé, c’était il y a un peu plus d’un an. Je les avais ensuite eus au téléphone pour faire connaissance, pour leur expliquer qui je suis, dans quelle situation, et ce que je leur proposais. La communication, aucune association ne crache dessus, mais clairement la priorité est (évidemment !) à ceux qui en ont besoin. Inscription sur liste de secours en cas de désistement de dernière minute. Ça me va. Y’a plus qu’à.

 

 

Gif d'attente un coup de téléphone
Je ne sais pas de quel film vient ce gif mais je le trouvais tant à propos que… le voilà quand même ! #ShameOnMe

 

 

Et le temps passe. Jusqu’à mars dernier. Séjour de sports d’hiver, il manque une personne, la place est pour moi si je suis dispo. Loupé ! En plein pendant le salon du livre (que je ne voulais pas rater, certains savent pourquoi, pour les autres rendez-vous ICI). Et le temps passe. Jusqu’à août dernier. Séjour de sports d’été sur l’Île de Beauté, il y a eu un désistement, la place est pour moi si je suis dispo. Banco !

 

 

Séjour sportif handi/valides en Corse du 26 au 30 août 2019

 

L’association est rodée, ça se sent. Plusieurs jours avant le départ j’avais reçu un récapitulatif du concept, une liste de choses à ne pas oublier, quelques messages pour différents rappels et un coup de téléphone du référant handi pour le séjour (en l’occurrence un para qui allait veiller sur le groupe des roulants). Le jour J, rendez-vous à l’aéroport pour prendre l’avion tous ensemble. Au fur et à mesure que les personnes arrivent, une bonne équipe se dessine. Petit effectif de dix (d’habitude avec Comme les autres ce sont plutôt des départs à quinze) avec six hommes dont trois handis, et quatre nanas dont trois valides. Pas de programme pour nous, chaque activité prévue sera dévoilée la veille de la faire (voire quelques heures seulement avant pour les grosses surprises). Tous parés, tous motivés, l’aventure promet d’être intense !

 

 

Hey oh ! Let’s go ! – Ramones

 

 

Premier jour : bateau volant (imaginez un zodiac accroché à des ailes d’ULM), kayak et rando quad.

 

Deuxième jour : Bouée tractée (imaginez un canapé en plastique tiré par un petit bateau à moteur) et jet ski ( barbotage en mer inclu).

 

Troisième jour : Plongée sous-marine et… atelier cuisine (apprendre à fabriquer des beignets Corses pour se remettre de nos émotions de la journée).

 

Voilà. Pas mal les idées CLA non ? Bien sûr, je ferai des articles sur chaque sport pratiqué pour vous raconter tout ça en détails, patience ! Pour celui-ci, je mettrai juste en avant le fait que l’association Comme les autres a réussi à me surprendre. Vous me connaissez : baroudeuse, pas froid aux yeux, un peu kamikaze par moment ? Et pourtant ils m’ont fait faire des choses que je ne pensais pas possibles (comme tenir sur un jet ski). Ce qui veut dire qu’ils ont réussi à remplir leur mission, même avec une handi qui en a déjà pas mal fait (parapente, vole en soufflerie, ULM, rugby et j’en passe). Fort !

 

 

Et à part ça, quel bilan ?

 

 

Comme je le disais c’est rodé, ils n’en sont pas à leur première fois : côté organisation et contacts ils gèrent. Bien sûr il y a parfois des couacs : des navettes louées trop hautes pour les transferts par exemple. Ou certains participants qui pratiquent ce qu’on appelle chez moi avec amusement « le quart d’heure berrichon » (de retard). Mais n’est-ce pas des détails par rapport au programme de folie qui nous est concocté franchement ? Par rapport aux fou-rires que l’on a collectionnés ? Parce que les séjours CLA c’est aussi une ambiance. De colo un peu. On bouge toute la journée, on se couche tard et on revient chez nous rincés mais heureux. Le tout avec un petit pincement au cœur que ce soit déjà fini et qu’il ait fallu quitter les copains.

 

 

Association Comme les autres, des handi Indiana Jones !
En mode Indiana Jones un peu (avec un Harrison Ford bien plus jeune :p )

 

 

Après ça, on continue de s’envoyer des messages sur la conversation de groupe et puis on se reverra. Dans quelques temps nous nous retrouverons pour visionner le film de nos « vacances » (nous avons été suivi tout du long par l’un des valides caméraman). Je sais que les autres handi du séjour seront recontactés plusieurs fois et aidés dans leur nouvelle vie. Quant à moi je réfléchis à davantage m’impliquer dans une association qui correspond tant à mes valeurs et à mes idées.

 

 

Un dernier mot ?

 

GO ! Si vous ou quelqu’un que vous connaissez êtes en situation de handicap depuis peu de temps, sans savoir encore trop où s’orienter et comment s’y prendre avec cette nouvelle vie imposée, faites appel à l’association Comme les autres par ce biais . Et si vous avez la moindre question, vous pouvez me les poser soit en commentaire, soit par ICI.

 

 

Si vous aimez, n'hésitez pas : partagez !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print

2 commentaires sur “L’association « Comme les autres » et ses séjours sportifs handis/valides.

  1. En plus et c’est important à noter ce n’est plus réservé aux personnes ayant eu un accident (ça peut être une maladie ou n’importe quoi d’autres qui vous fait basculer dans le monde handi d’un seul coup)et pas non plus a ceux étant handi très récent. C’est ouvert et au cas par cas ce qui est top et que je ne savais pas au début.

Vos réactions...