Spectacle au Château de Chambord

Chambord, accessibilité et bec sucré : bienvenue en Sologne !

 

La semaine dernière je suis partie avec une amie dans une région que je connais bien et affectionne tout particulièrement : la Sologne. La maison familiale des arrières grands-parents se trouvant dans un minuscule village entre deux forêts, c’est le moyen idéal de faire une pause, une vraie. Mais comme on ne se refait pas et que j’aime jouer au guide touristique, nous n’avons évidemment pas tenu en place et j’ai pris plaisir à faire découvrir quelques pépites du coin. Allons-y, je vous emmène à Chambord et vous promets quelques gourmandises en prime !

 

 

L’Atelier St Michel.

 

Grande férue de sucré que je suis, je connaissais St Michel pour tous ces appétissants paquets de gâteaux qui nous font baver au rayon goûter du supermarché. L’un des pôles de fabrication se trouve dans le Loir-et-Cher, à Le Controis-en-Sologne pour être exacte. Car si leur fameuse petite galette a été créée en Loire-Atlantique, l’incontournable Madeleine de Commercy, elle, vient bien de l’intérieur des terres. Normal donc que la production de ces délicieuses bossues soit restée dans sa région natale. Mieux même, l’usine est accompagnée à quelques mètres de là de « l’Atelier », ouvert à la visite (et entièrement accessible puisque récent.) Cliquez pour agrandir l’image (et vous donner l’eau à la bouche !)

 

 

Gâteaux St Michel
Les gâteaux de St Michel, image tirée de leur site internet.

 

 

L’Atelier St Michel est un bâtiment un peu à part à l’intérieur duquel se trouve une ligne de production en petites quantités. Pourquoi ? Les tests culinaires messieurs-dames, les tests culinaires ! En effet, lorsqu’une nouvelle recette est trouvée, encore faut-il la vérifier sans avoir à le faire sur des millions de produits (imaginez le gâchis). Et ce qui est super, c’est que du fait de la taille humaine de l’endroit, il y a des étapes encore faites à la main par de « vraies personnes » !

 

Si vous voulez bien laisser tomber le régime quelques temps, au magasin de l’Atelier il y a des produits en vente que vous ne trouverez pas en grande surface comme les poules chocolatées par exemple (et elles valent le détour !). Pour ce qui sont des lignes « loupées » ou non-conformes, elles y sont revendues à prix tout petits : pas de perte.

 

 

St Michel, accueil de l'Atelier
Le magasin qui fait office également d’entrée et de sortie… LE PIÈGE ! – Photo 1P2Vs, ne pas reproduire.

 

 

Oh et vous voulez une info bonus ? La pâte qui tombe au sol et qui ne peut plus être utilisée (avec les machines ça arrive) est envoyée au zoo de Beauval. Situé non loin de là, il s’y trouve de quoi recycler tout ce qui est déchet alimentaire (et s’en resservir ensuite). J’ai trouvé ce geste très positif !

 

 

Le château de Chambord

 

Ah les châteaux de la Loire ! Incontournables au point que j’ai eu du mal à choisir lequel privilégier cette fois-ci. Pour des raisons géographiques, Chambord a fini par s’imposer. Bien qu’il ne soit pas mon préféré, je n’ai cessé tout du long de m’émerveiller devant tant d’ingéniosité et de beauté développés à une époque à la fois si lointaine et si proche. En tant qu’handi, et mon amie ayant été considérée comme « mon accompagnatrice » (ce que je déteste), nous avons bénéficié d’entrées gratuites au château et aux jardins.

 

 

Le château de Chambord
La splendeur du château de Chambord en plein été – Photo 1parenthèse2vies, ne pas reproduire.

 

 

Bon, en même temps en fauteuil, la visite se limite au rez-de-chaussée. Adieu les étages et adieu les beaux points de vue d’en haut, sur l’horizon et l’immense forêt des alentours. Pour la vision d’ensemble on repassera. Cela dit pour ceux qui veulent vraiment pousser, il y a des tablettes numériques qui peuvent vous montrer ce que vous n’atteignez pas. Je trouve le procédé très bien pour ceux qui en éprouvent le besoin. Pour ma part je préfère voir les choses en vrai surtout si je suis sur place, il existe de très beaux films et documentaires que je peux regarder une fois rentrée. Mais c’est une façon de penser tout à fait personnelle.

 

Côté accessibilité et en dehors des étages historiques bien sûr, ma foi je n’ai rien eu à y redire. Il n’y a qu’une rampe que je n’aurais pas pu passer seule mais outre que je ne l’étais pas, il y a toujours un employé ou un pompier de Chambord prêt à donner un coup de main, c’est rassurant. Je n’aurai aucune hésitation à y retourner solo un jour si j’en ai envie.

 

 

Hope à Chambord
Enfin en solo… Plus sans mon assistante 😉 – Photo 1P2Vs, ne pas reproduire.

 

 

Certaines allées ne sont peut-être pas évidentes à monter ou descendre mais avec mes aides à propulsion électriques je n’ai pas eu l’impression de peiner. Je me suis fait un peu les bras sans pour autant me faire mal donc ça me convenait. En revanche, si j’ai de l’énergie à revendre, sachez tout de même que le lieu est très grand. Une personne qui fatigue facilement peut avoir du mal à tout faire : entre les nombreux escaliers du château, la taille des pièces (immenses), les écuries et les jardins, vous avez de quoi faire quelques kilomètres dans la journée ! Ils mettent cependant à disposition à l’accueil des fauteuils, des poussettes et des voiturettes électriques.

 

En fin de matinée et en fin d’après-midi se déroule un spectacle mêlant humour, équitation et fauconnerie, le tout retraçant l’histoire de Chambord et de ses souverains. Places accessibles, moment agréable, je conseille donc !

 

 

Spectacle à Chambord
Spectacle à Chambord – Photo 1parenthèse2vies, ne pas reproduire.

 

 

Le seul bémol que j’ai sur la visite du château, le voici. Ne faisant que le rez-de-chaussée du domaine, je n’avais pas pris d’audio guide, mais du coup il y avait assez peu de panneaux ! Peu d’indications. Je voyais parfois des tentures sans en connaître ni le titre, ni l’époque, l’auteur ou l’histoire. Aimant apprendre en lisant, j’étais un peu frustrée. J’ai quand même pu remarquer la présence de quelques dispositifs adaptés pour les malvoyants ou non-voyants, j’ai trouvé cela encourageant en termes d’inclusion.

 

 

Maquette de Chambord pour malvoyants
Maquette tactile destinée au public malvoyant et non-voyant – Photo 1P2Vs, ne pas reproduire.

 

 

La chocolaterie Max Vauché

 

Gourmandes un jour, gourmandes toujours, nous avons agrémenté notre petit séjour solognot d’une visite à la chocolaterie Max Vauché, située à Bracieux (à dix minutes de Chambord). Comme à St Michel, nous avons eu une visite guidée passionnée et passionnante expliquant les origines du et des chocolat(s), ses utilisations, sa fabrication et ses secrets (que je ne vous délivrerai que sous la torture… quoique peut-être avant quand même… courageuse mais pas téméraire la bestiole…BREF.) Sur sol plat, à l’intérieur je pouvais passer partout et les vitres qui donnaient sur les machines et les personnes qui travaillaient étaient assez basses pour que j’y vois quelque chose. Toilettes adaptées, magasin aux allées spacieuses et « Choco bar » atteignable sans aucun soucis… Comprenez que ça aurait été dommage de ne pas en profiter !

 

 

Hope goûte le chocolat Max Vauché
Hope était tout à fait d’accord (le morceau de chocolat n’est jamais trop gros !) – Photo 1P2Vs ne pas reproduire.

 

 

Je vous reparlerai sans doute de la Sologne tant je l’aime, mais en voici déjà un minuscule aperçu tout en splendeur et en saveurs. J’espère vous avoir fait envie de venir à la découverte de ce si bel endroit ! La prochaine fois que je vous parlerai tourisme ce sera… plus loin…

 

 

Si vous aimez, n'hésitez pas : partagez !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print

3 commentaires sur “Chambord, accessibilité et bec sucré : bienvenue en Sologne !

  1. je n’étais pas un passionné de Chambord jusqu’à ce que j’en apprenne son histoire. Vraiment étonnant et intéressant. Cela dit ce n’est toujours pas mon préféré!!!!
    Quant aux chocolats……………..j’aime trop alors cela donne envie d’y aller.
    Ah j’y pense: j’aime beaucoup ton petit personnage mis ainsi en situation. Tu peux lui demander de continuer à se montrer . C’est vraiment sympa .

    1. Moi non plus, pour ce qui est du visuel, je préfère Chenonceau 😉 Mais j’ai davantage de souvenirs à Chambord, bon comme moins bons !
      Oui c’est prévu, je vais essayer de mettre Hope plus en avant, ça m’amuse beaucoup de la prendre en photos !

Vos réactions...