dénouement

Mauvais scénario cherche dénouement acceptable pour fin glorieuse.

 

Je me retrouve en fauteuil parce que j’ai glissé sur une plaque de verglas avec ma voiture. En rentrant du boulot. Et vous savez quoi ? C’est pas drôle.

 

Ça fait même pas un bon début de scénario.

 

Déjà, je ne suis pas orpheline, exit l’attachement du public lié à la compassion. J’adorais mon métier mais ça n’était pas non plus une passion qui brûlait en moi depuis ma plus tendre enfance. Non. Je n’étais ni pauvre, ni riche, je n’avais jamais connu de drame dans ma vie et personne dans ma famille se droguait ou n’organisait de vols à main armée (ils auraient pu faire un effort…). Côté charisme du personnage principal, je suis proche de l’huître (Si l’huître avait du charisme, elle serait la vedette d’au moins un dessin animé : vous avez déjà vu un dessin animé dont le héros est une huître vous ? Non. Bon.)

 

 

 

 

Maintenant l’élément perturbateur.

 

UNE PLAQUE DE VERGLAS ? Non mais au moins, glisser sur une peau de banane aurait eu un semblant de situation drôle dû à l’effet gag ou cliché, à le raconter déjà. Mais une plaque de verglas… Durant mes deux ans de rééducation, j’ai rencontré une nana qui avait eu un accident de surf, un mec qui s’était fait tiré dessus, un autre qui s’était fait rouler sur les jambes par un quad. Je veux dire, ça reste pas cool hein, mais c’est classe ! Le rendu n’est pas le même ! Glisser sur une plaque de verglas… Pourquoi pas butter dans un ballon tant qu’on y est ?

 

Du coup résumons : un personnage principal insignifiant, un drame ridicule… Il est loin l’oscar, c’est moi qui vous le dit. Elle a intérêt à trouver un sacré bon dénouement cette huître !

 

Non parce que, quand on y pense, les rares handi qu’on ait vu au ciné, outre qu’ils sont souvent de sexe masculin (je me suis encore loupée sur ce point-là), ils sont riches (qui ont des accidents de parapente s’il vous plaît, Intouchable et Before you) ou ce sont des enfants (je parle surtout des handicaps moteur/fauteuils).

 

 

Gif oscar
Neil Patrick Harris

 

 

Et puis après, elle est où la séquence émotion ?

 

Celle de la remise sur pieds spectaculaire par exemple (parce qu’il va nous falloir au moins un élément spectaculaire là-dedans, sinon ça ne se vendra jamais). Celle de l’histoire d’amour follement extraordinaire et romantique sinon (pardon) ? Ou je sais pas moi, partons carrément dans la science-fiction… le fantastique même pourquoi pas ? Le premier test d’une toute nouvelle technologie, offerte par un riche homme pour me remercier d’avoir sauvé son chien ? La découverte d’une cellule régénératrice qui ne peut être implantée qu’à très peu de gens dont je fais (évidemment) partie ? La trouvaille d’un bâton magique qui soigne tout ce qu’il touche, caché derrière le tableau de l’arrière grand-père dans la maison familiale ? Une pluie magique qui ne se produit qu’une fois tous les dix ans, à 02h49 du matin très exactement, au pied d’un arc-en-ciel où qu’il soit dans le monde ?

 

D’accord je m’égare… Si peu ! Enfin… Pour le moment je suis une fille normale, avec un accident banal et une vie plutôt simple. Attention, j’aime bien avoir une vie simple. Mais je n’aime pas être en fauteuil. Alors je sais bien ce que vous allez me dire, le dénouement il faut peut-être encore l’attendre, la fin n’est pas encore proche (celle du film, pas la mienne, suivez un peu !). À ça je répondrai :

 

« Un scénario qui dure six ans, ça commence à traîner.

 

Une version longue quand c’est un Seigneur des anneaux ça se regarde, une version longue d’un long métrage social, je suis pas sûre que le public apprécie autant. »

 

 

Flynn gif
Flynn dans Raiponce, Disney

 

 

Comment ça je suis pessimiste ? Non, du tout. C’est mon âme d’artiste qui parle. Elle ne serait pas contre un ou deux rebondissements bien choisis et un happy end à en faire pleurer tout le tapis rouge. Un peu d’ambition que diable !

 

Et puis zut, je vous rappelle qu’en six ans, Harry Potter (qui est orphelin au passage) il a trouvé un caillou de résurrection, tué un gros serpent pas beau particulièrement dangereux, remonté le temps, échappé à un dragon en liberté, s’est fait torturer par sa dirlo, s’est baladé dans la mémoire d’un vieux sage et quelques autres joyeusetés. Il y a de quoi être jalouse non ? (ok, sauf pour la torture peut-être… quand même.)

 

 

Si vous aimez, n'hésitez pas : partagez !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print

1 commentaire sur “Mauvais scénario cherche dénouement acceptable pour fin glorieuse.

Vos réactions...