Blogtrip Lille

Le salon des blogueurs de voyage 2019, direction Lille #1

 

Ceux qui suivent 1parenthèse2vies sur Twitter et/ou sur Facebook le savent : la semaine dernière se déroulait le salon annuel des blogueurs de voyages organisé par We Are Travel (d’où son nom, cette année, de WAT19).

 

J’y avais participé, un peu par enchaînement de hasards, en 2018 et vous y avait tout raconté de cette incroyable rencontre entre blogueurs baroudeurs et professionnels de tourisme, français comme étrangers. Ça s’était passé dans l’Aveyron et j’en étais revenue exténuée certes, mais la tête pleine de chouettes souvenirs (entre autres). De cet évènement avait découlées mes différentes découvertes de la Belgique notamment.

 

Avec un début 2019 qui avait été compliqué sur le plan physique, et théâtre de nombreuses remises en questions quant à mes projets pro, je doutais de trouver ma place à cet évènement et je crois ne pas me tromper si je dis que j’avais tort. Accueilli cette fois-ci par la Métropole Européenne de Lille (MEL), je me suis rendue au WAT en étant convaincue que ce serait la dernière fois et j’en suis revenue en me disant « Vivement l’année prochaine ». (Pour voir les photos en grand, cliquez dessus.)

 

 

Plaine Images
Plaine Images, Tourcoing – Photo 1P2Vs ne pas reproduire.

 

 

À la conquête d’une métropole dans l’air du temps

 

Ainsi donc pour cette nouvelle édition, j’ai découvert une infime partie du Nord… mais pas des moindres ! La belle ville de Lille (et ses alentours) dont j’avais maintes fois entendu parler faisait partie de mes inconnues et sa découverte en a valu le détour. Le premier jour, dédié aux blogtrips (excursions organisées par une ou plusieurs marques dans le but de nous faire les aimer et donc de parler d’eux), divisait les plus de 250 blogueurs présents en groupes de huit. Celui dont je faisais partie avait misé sur un programme de choix : voir la métropole en mode 2.0.

 

 

Plaine image
Hall de Plaine Images – Photo 1P2Vs, ne pas reproduire.

 

 

Pour démarrer la journée d’exploration, nous nous sommes rendus à Tourcoing, dans La Plaine Images, lieu regroupant de vieux bâtiments à l’ancienne typiques du Nord, en briques rouges et au style industriel absolument magnifiques. Et dedans ? Des entreprises, écoles, studios et centres de recherches travaillant sur des sujets qui me parlent bien : l’audiovisuel, le jeu, le design… et la réalité virtuelle ! J’ai retrouvé dans cet endroit, par les gens que j’y ai croisé, l’ambiance et l’activité qui s’en dégageait, le genre de configuration dans lequel, avant mon accident alors que je terminais tout juste mes études, je rêvais de travailler. Pour ceux qui connaissent, un peu du style Google : grands espaces de coworking, « Tu viens comme tu es » et des idées de projets dans tous les sens.

 

La cerise sur le gâteau ? L’ancienne chaufferie et le rooftop à la vue incroyable sur Lille d’un côté et Tourcoing de l’autre. Deux espaces consacrés à l’évènementiel, parfaits pour des soirées ou des expositions atypiques !

 

 

Chaufferie
Chaufferie à l’intérieur des bâtiments de Plaine Images – Photo 1P2Vs, ne pas reproduire.

 

 

Du numérique pour voyager dans le passé et des spécialités culinaires pour savourer le présent

 

Retour dans Lille. Ce qui nous avait été réservé par la suite n’allait pas faire disparaître les sourires de nos visages. Nous avons été conduit (en navette bien adaptée pour le fauteuil) à Le Fresnoy, à l’architecture reconnaissable. Là encore, un espace aux multiples facettes : écoles pour les métiers de l’audiovisuel, salles d’expositions ou de spectacles, il m’a fait tester ce que je n’avais pas encore eu l’occasion de tester à savoir, des lunettes de réalité virtuelle. Mais attention ! Pas pour voir n’importe quoi, non, non, non, mais pour visiter la première exposition photos du monde (d’Henri Fox Talbot) en 1839 à Birmingham. Avec ça, Hermione et son retourneur de temps peuvent aller se rhabiller (enfin presque). Bref, sacrées sensations, même si, avouons-le, nous avions tous l’air un peu idiots à s’extasier devant des boîtes blanches et à regarder des fenêtres opaques pendant des plombes. Avec Albert l’expérience est encore plus étrange car la réalité virtuelle ne prend pas en compte le fauteuil. Ainsi donc je ne le voyais pas : déstabilisant pour passer entre deux rangées de meubles sans s’y cogner ! Déstabilisant… mais très amusant !

 

 

Réalité virtuelle
Pièce de réalité virtuelle à Le Fresnoy, Lille – Photo 1P2Vs, ne pas reproduire

 

 

Après tout ça, il était temps de déjeuner. Le restaurant auquel nous étions conviés s’appelle La Chicorée. Situé en plein centre-ville de Lille, il ne fait pas moins de trois étages ce qui est réellement insoupçonnable lorsque vous rentrez dans ce lieu chaleureux, ouvert jour et nuit. J’ai profité de l’occasion pour essayer l’une des spécialités du Nord : la carbonade Flamande. Est-ce que je vous précise que c’est délicieux ? Disons que le goût est aussi bon que le plat est appétissant et voyez plutôt :

 

 

Carbonade Flamande
Carbonade Flamande, bœuf mijoté à la bière, pain d’épices et moutarde – Photo 1P2Vs, ne pas reproduire.

 

 

La modernité au service du jeu ou du travail

 

Pas le temps de s’éterniser cependant, il est l’heure de la surprise. Arcade, une agence évènementielle du coin nous avait concocté un petit jeu de piste sympathique, toujours dans l’ère du numérique évidemment ! Deux équipes, chacune avec une tablette tactile, le but du jeu est de partir dans la ville divisée sur nos plans en quartiers, à la recherche de QR codes. Un QR code = des points = un défi et si défi réussi = encore plus de points !

 

 

Arcade
Explications du jeu avant le départ – Photo 1P2Vs, ne pas reproduire

 

 

Mais vous savez quoi ? Le but n’est même pas d’avoir le score le plus élevé. Le but est de conquérir des quartiers en ayant validé le plus de QR codes dans celui-ci (si égalité il y a, c’est le temps qui entre en compte). Jeu interactif donc, sportif aussi, mais surtout très très drôle (à quand son expansion dans toutes les villes de France ?) Attention cependant, même réflexion que pour le Pop In The City en Belgique : n’imaginez pas « visiter » la ville comme ça (sauf si vous n’avez pas l’esprit de compétition et faites tout au pas) car pris dans le jeu, vous courez/roulez partout sans trop lever le nez !

 

 

Place C. De Gaulle
Place Charles De Gaulle (l’une des rares photos que j’ai eu le temps de prendre entre deux défis !) – Photo 1P2Vs, ne pas reproduire.

 

 

Pour finir c’est au Techshop de Leroy Merlin, toujours à Lille, que s’est achevée cette folle journée. Qu’est-ce qu’un Techshop ? Et bien si vous aimez bricoler, c’est un espace collaboratif dans lequel vous trouverez à la fois du matériel, des conseils, des machines et d’autres férus de travaux manuels pour faire vivre votre créativité. Bois, textile, métal, plastique et même imprimantes 3D, c’est le genre d’endroits dans lequel on prévoit rester une heure mais duquel on ne ressort que la nuit tombée !

 

 

Techshop
Techshop Leroy Merlin de Lille – Photo 1P2Vs, ne pas reproduire.

 

 

Et après ?

 

Ça, tout ça, c’était juste la journée « travail cool » du WAT. Chargée, intense, fatigante et à faire, refaire et rerefaire .

 

 

Créations
Quelques créations du Techshop – Photo 1P2Vs, ne pas reproduire.

 

 

Mais je ne vous ai même pas encore parlé de l’hôtel incroyable auquel j’ai eu droit, aux deux soirées organisées dans des lieux géniaux (disons-le) ou des rendez-vous encourageants qui promettent encore bien des surprises pour l’avenir d’1parenthèses2vies. Alors… On voit ça au prochain article ? Oui, on voit ça au prochain article. À la semaine prochaine, en bonne et due forme !

 

 

Si vous aimez, n'hésitez pas : partagez !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print

1 commentaire sur “Le salon des blogueurs de voyage 2019, direction Lille #1

Vos réactions...