Dare Women Handicap, femmes audacieuses

Portraits de femmes inspirantes made in Dare Women.

 

Il n’y a pas si longtemps, je me disais que mon parcours handi m’avait fait rencontrer tout un tas de personnes merveilleuses dont je ne t’ai jamais parlé et qui ont pourtant leur place ici. Ni une ni deux, me voici à y remédier sur plusieurs articles, deux ou trois, que je publierai à quinze jours d’intervalle. Prêt mon Optimiste ?

 

Pour commencer je vais te parler d’une association que j’ai rejoint l’été dernier. Une association qui soutient et met en avant les femmes du monde entier, normal donc que je mette de côté la gente masculine dans les portraits de cette semaine (mais leur tour viendra, pas de panique !)

 

 

Femmes complices
Gif extrait du film « Mes meilleures amies »

 

 

Dare Women [handicap], un coup de cœur évident.

 

« Dare Women agit pour les femmes, c’est une communauté destinée à encourager et développer l’audace chez toutes les femmes » Trois pôles spécifiques y ont été créés avec les mêmes objectifs : une pour les jeunes femmes, un pour s’ouvrir à l’international et le petit dernier, axé sur les femmes et le handicap. Faut-il que j’explique les raisons – que dis-je les raisons – les mots même, qui m’ont poussées à rejoindre le clan des audacieuses ? Femmes/International/Handicap. Du partage, de l’entraide et de la bienveillance à donner comme à recevoir, le tout avec un dynamisme et une volonté qui déplaceraient des montagnes.

 

Que l’on ressente le besoin d’être encouragée dans ses projets de vie, ou que l’on ait envie de donner un coup de main, les bras de cette asso sont grands ouverts et chaleureux. D’ailleurs cette chaleur, elle ne vient pas de nulle part, elle vient de toutes celles (et ceux !) qui en font partie, et je m’en vais t’en présenter trois extra-ordinaires !

 

 

Dare Women Handicap, femmes audacieuses
Dare Women Handicap, des femmes audacieuses !

 

 

En quelques mots, se définir…

 

CHARLOTTE – Je suis Charlotte Tourmente, femme atypique, médecin et journaliste. Je vis avec une sclérose en plaques et je m’investis surtout pour les femmes avec un handicap en étant présidente de DareWomen Handicap, et pour la sexualité puisque je suis  aussi sexologue ! [Elle est aussi l’auteure du livre « Sclérose en plaques et talons aiguilles » 😉 ]

 

CAROLINE – Je m’appelle Caroline Le Flour, résiliente multi récidiviste, auteure et interprète d’un One Woman Show « La Chauve SouriT », auteure également d’un livre qui sortira chez Flammarion le 10 février prochain « Le complexe du trampoline, ou comment j’ai réussi à rebondir face aux épreuves de la vie ». Je suis aussi psycho-praticienne, fondatrice et animatrice du projet « Résilience et vous » qui propose le spectacle pour sensibiliser à la résilience, des conférences pour informer et partager ainsi que l’atelier Trampoline pour accompagner les personnes sur leur chemin de résilience toujours.

 

Pour moi l’important n’est pas de ne jamais tomber, mais plutôt d’arriver à en tirer une leçon, se relever à chaque fois. Heureusement que j’ai essayé d’être heureuse, sinon je n’aurais pas su que je pouvais y arriver !

 

ARMELLE – Moi c’est Armelle, 31 ans, je suis assistante de gestion en recherche d’emploi et créatrice d’un blog « Andy in the City » qui donne la parole aux femmes en situation de handicap. Il y a une phrase de Jean-Paul Sartre « On peut toujours faire quelque chose de ce qu’on a fait de nous. » qui pourrait tout à fait être mon slogan ! 

 

 

Chacune son parcours de warrior (oui tout à fait.)

 

Le handicap, la féminité, l’épanouissement personnel, tout est question de rythme : chacune le sien. Nous faisons face comme nous le pouvons avec ce qui nous anime.

 

 

Femmes audacieuses
Gif tirée de la série Friends (Monica).

 

 

CHARLOTTE – En ce qui me concerne j’ai fait les choses par étapes ; j’ai adopté une communication transparente sur le handicap, et cultivé une philosophie de vie positive tournée vers les autres. 

 

CAROLINE – Après un burn-out à 28 ans, un cancer à 32, une infertilité déclarée à 36 ans, j’ai décidé d’accepter, de percevoir le côté positif, d’en rire et d’en tirer des leçons positives. Lorsque j’étais en traitement de chimiothérapie je me suis mise à écrire pour ne pas oublier toutes les choses qui me faisaient rire et les partager à ma famille au cas où je ne passe pas le cap. Une sorte de témoignage posthume humoristique. 

 

Une fois les traitements terminés, j’ai rangé ces écrits et j’ai essayé de reprendre une vie « normale ». Mais après la tempête physique, j’ai traversé une tempête psychologique. Le naufrage après la tempête. J’ai donc décidé de prendre de moi et de remettre le plaisir au centre de ma vie : j’ai repris mes écrits. 

 

De ces écrits est d’abord né mon spectacle « La Chauve SouriT » que je joue pour les entreprises, les associations, les villes les centres de santé et les théâtres qui n’ont pas peur de parler du cancer. 

 

Grâce à cette pièce j’ai été sollicitée par Flammarion pour écrire un développement existentiel humoristique et thérapeutique, sous la forme d’un guide pratique dans lequel je partage mes principales leçons de vie et mes trucs & astuces au cas où.

 

Un second livre est en projet et la création d’une BD de La Chauve SouriT également. 

 

ARMELLE – Le projet « Andy in the City » est un de ces projets qui dormait depuis longtemps dans mon esprit que j’ai concrétisé en décembre 2018. Il s’agit d’un blog sur le handicap du point de vue féminin car c’est ce que je vis au quotidien. Le but est de donner la parole aux femmes en situation de handicap, d’informer sur leur quotidien, d’aborder les problématiques qui les concernent et d’éveiller les consciences.

 

 

Extraits de la série « un petit coin de ciel bleu » par Florent Havard ©
Extrait de la série « Un petit coin de ciel bleu » par Florent Havard ©

 

 

La thématique des femmes handicapées est trop peu abordée au cœur de la société, des médias, aujourd’hui et il est temps de faire un peu plus de bruit. J’ai donc imaginé ce « Andy in the City » comme un espace que j’aurais aimé trouver auparavant, avec tout ce qui a pu me manquer à moi dans le passé, et que j’ai dû chercher, apprendre et comprendre par moi-même au fur et à mesure. Des histoires de femmes handicapés, des parcours intéressants et positifs, des conseils précieux, des contacts utiles, un espace d’expression et d’échange. La finalité de ce blog est de créer un média qui rassemble, fédère, favorise l’entraide, brise les tabous et les préjugés, libère la parole, afin de montrer aux femmes handicapées qu’elles ne sont pas seules.

 

 

Gagner, même (surtout) dans l’adversité !

 

Vivre quelque chose d’aussi dur que le handicap, c’est prendre quelques années supplémentaires dans les dents. Mais c’est aussi un apprentissage, et selon ce que l’on choisi d’en faire, il peut nous offrir des expériences que l’on ne souhaiterait en aucun cas renier !

 

CHARLOTTE – Encore plus que ma carrière, c’est mon engagement auprès des autres patients qui m’a fait accepter pleinement ma maladie, et apporté beaucoup de richesses et d’épanouissement !

 

CAROLINE – Mon parcours riche en rebondissements m’a permis d’atteindre mon moi véritable, de me réaliser et de pouvoir transmettre mon prisme de lecture de la vie : positif et résilient. 

 

Grâce au one woman show, je peux sensibiliser je peux partager un parcours de résiliente multi récidiviste inspirant. J’ai la chance de partager des moments magiques, de rires, de fou rires et d’émotions avec le public. Ce sont des rencontres humaines incroyables. 

 

Grâce aux conférences je peux informer, échanger et découvrir des témoignages touchants et apprenants. 

 

Grâce aux ateliers Trampoline je peux accompagner des personnes sur leur chemin de résilient(e), leur permettre de se connecter à leurs ressources profondes, de découvrir leurs capacités, leur confiance : j’y vois des histoires de vie passionnantes. 

 

ARMELLE – Créer mon blog est apparu comme une urgence, une nécessité d’aller chercher des ressources en moi que je ne soupçonnais pas afin de m’exprimer, de faire sauter certains verrous et de mettre des mots sur mes ressentis. Ça me permet aussi de rencontrer et d’échanger avec des personnes qui ont des parcours et des histoires passionnantes.

 

« Andy in the City » est devenu un vrai combat quotidien qui me nourrit et grâce auquel j’évolue, j’apprends et je déconstruis certaines idées, parfois intériorisées inconsciemment, autour du handicap et de ma façon de le vivre.

 

 

Dare Women Handicap, femmes auteures
Dare Women Handicap, des femmes auteures !

 

 

Femmes fortes, femmes entreprenantes.

 

Entreprendre. C’est bien un mot qui a rythmé nos chemins à Charlotte, Caroline, Armelle et moi. Peut-être est-ce pour cela que nous nous sommes aussi trouvées ? Nous avons dépassé nos peurs, nos doutes, nos incertitudes, en accrochant ce sourire sur nos lèvres et cette confiance à nos regards : on y va. Peu importe les échecs, peu importe que ce soit une goutte dans un océan, nous essayons, nous tombons et nous nous relevons, parfois un peu amochées mais avec de nouvelles idées.

 

Blogs, spectacle, livres, associations, multiplication des projets et ouverture aux autres ont été et sont les bourrasques dans nos voiles qui nous font avancer. Chacune à notre échelle, nos envies, nos capacités et encore une fois, notre rythme.

 

 

Table ronde Dare Women Handicap avec (entre autres) Caroline, Charlotte et moi !

 

 

Si vous aimez, n'hésitez pas : partagez !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print

2 commentaires sur “Portraits de femmes inspirantes made in Dare Women.

  1. très intéressant. Beaucoup qui se plaignent pour un tutu / un nunu devraient en prendre de la graine….
    en même temps je ne suis pas sûr qu’ils/elles comprendraient.!
    en tous les cas, merci de vos témoignages. Même si je ne suis qu’un homme (désolé!) j’aimerais échanger avec vous pour apprendre la vie. la vraie. Comme j’essaye de le faire avec Daphnée (hé oui!!!)

Vos réactions...